Des chercheurs utilisent pour la première fois Google Street View pour lutter contre des espèces invasives

Un nid des chenilles processionnaire du pin

Le nid des chenilles processionnaire du pin tel qu’il peut être repéré sur Google Street View

Google Street View pourrait aider les scientifiques à suivre et à combattre les espèces envahissantes.

Il est primordial de cartographier les endroits où se sont déployées les espèces invasives. Toutefois, la collecte de ces données par les voies normales est une tâche coûteuse et chronophage.

Les scientifiques ont étudié Google Street View, qui fournit des vues panoramiques des rues de centaines de villes à travers le monde et sur de nombreux endroits naturels.

Les chercheurs se sont concentrés sur la chenille processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa), dont la chenille est l’un des animaux les plus destructrices visant pins et de cèdres dans le sud de l’Europe, l’Asie centrale et l’Afrique du Nord, dévorant le feuillage de ces arbres. Leurs poils ont aussi un fort effet urticant qui peut même entrainer la mort chez des chiens ou des chats.

Ces chenilles construisent de grands nids de soie blanche très visibles, en particulier sur les images Google Street View.

Les scientifiques se sont concentrés sur une région d’environ 47.000 km2 dans la région Centre qui avait été récemment colonisées par les chenilles, divisée en zones d’environ 250 km2.

Les chercheurs ont fait des observations sur le terrain et dans Google Street View. Ils ont constaté que les résultats obtenus avec Google Street View correspondait dans 96% des cas  aux données de terrain. Une zone repérée comme étant infestée par Street View était réellement infestée. Une zone repérée comme étant intacte par Street View l’était également sur le terrain. Le résultat est moins probant si on restreint la taille des zones, car Street View ne va pas partout.

Evidemment, toutes les espèces ne sont pas idéales pour une enquête via Google Street View, leur présence doit être détectable et identifiable depuis les routes.

Une autre équipe de scientifiques a trouvé que Google Street View pourrait aussi être utile pour trouver des sites potentiels de nidification pour le vautour percnoptère dans le nord de l’Espagne.

En conclusion, ces résultats suggèrent que Google Street View pourrait aider les scientifiques à surveiller les espèces en voie de disparition et au contraire invasive.
Pour en savoir plus :

Publicités
Cet article, publié dans Ecologie, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s